Thomas LEVEQUE
(Apprenti aventurier)
Via Dinarica
  1. Bosnie Herzégovine
  2. Jour 048 Jablanica Hôtel et fin
    VENDREDI 1 AVRIL 2022 à 00H04
    C'est sur l'heure du déjeuner que la grande éponge que je suis a été livré sur Jablanica. Ces derniers 48 heures, tous les éléments sont venus me saluer une dernière fois comme il se doit afin de marquer le coup avant mon retour en France. Le déjeuner est vite avalé, direction la chambre pour se mettre au sec et envisager les solutions de retour.
    Quelques 800 kilomètres après mon départ en Slovénie, je n'aurais pas imaginé quitter l'aventure pour une question d'hiver qui se serait accordé des vacances, mais plutôt parce qu'il aurait eu raison de mon entreprise. Finalement ce sont les prémices audacieuses du printemps et ce regain de chaleur (bien agréable la nuit) qui marqueront mon arrêt ici, à Jablanica, en Bosnie Herzégovine. Qu'importe la destination choisie, elle n'est qu'un prétexte à y vivre un périple extraordinaire pour s'y rendre et même si l'arrivée de la Via Dinarica est à un peu plus de 400 kilomètres, en Albanie, j'ai tout de même vécu la raison de ma venue ici, vivre un Hiver Dinaricain.

    Jour 048 Première voiture
    JEUDI 31 MARS 2022 à 12H31
    J'arrive enfin sur la route, voilà trois heures que j'ai pris le chemin, dernier tronçon sur la Via Dinarica et plus que pluvieux ! Je n'ai rien demandé, je ne fait pas de stop, je n'en ai pas fait durant ces 48 jours, je presse juste le pas pour arriver au plus vite et me mettre à l'abri. Mais voilà que la première voiture s'arrête instantanément, clignotant allumé pour se signaler, la porte s'ouvre, je m'avance, le conducteur qui est seul me demande de monter de la main. Comment refuser telle invitation ? La Bosnie a un cœur grand comme la mauvaise idée qu'on pourrait s'en faire. J'ai déjà marché sur le bas côté, trempé jusqu'à l'os, dans plusieurs contrées, personne n'a interrompu son trajet de la sorte, sans hésitation. Nous serions les premiers à nous dire : "il va me pourrir la voiture".
    Jour 048 Invitation à la pause
    JEUDI 31 MARS 2022 à 10H15
    Voilà deux jolis bancs avec une vue immersive sur la vallée qu'on est train de dévaller pour retrouver la civilisation. Je profite une dernière fois de ce charmant paysage, le temps étant à la pause, je m'installe confortablement sur mon pantalon qui dégorge par la même occasion, mes moufles se prennent pour des gourdes, mes chaussettes sont des éponges et mon caleçon n'a pas plus était rescapé de l'opération piscine. Fini de faire le pitre, il est temps de clore le chapitre.
    Jour 048 Tout ranger une dernière fois
    JEUDI 31 MARS 2022 à 08H01
    Malgré que cette pittoresque cabane s'effondre bientôt entièrement sur son propre habitat, que des odeurs de bois pourris et de crotte de souris émanent du lieu, elle a joué son rôle à la perfection, j'ai pu sécher mes affaires, dormir au sec et me reposer de la pluie qui n'a pas cessée et que je retrouve en ouvrant les yeux. Il n'y a plus qu'une poignée d'heures qui me sépare de mon point de chute, Jablanica, je serais certainement trempé en arrivant aussi bien par l'eau qui tombe que par les émotions de mettre un terme à mon Hiver Dinaricain.
    Je laisse ici la boîte que j'avais prévu pour Tony, elle ne me servira plus désormais mais peut être qu'elle fera le bonheur d'un randonneur qui comme moi avait du mal certaines fois à nourrir son compagnon et qui comptais sur ce que l'on pouvait trouver dans les refuges.

    Jour 047 Enfin arrivé !
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 18H11
    Nous l'avons trouvé, notre dernier cocon sur l'extérieur qui est en train de virer à la pluie alors que je suis déjà trempé, de la tête au sac. Il m'aura tout de même fallu plus de 12 heures de marche pour achever les 25 kilomètres qui me séparait de cet endroit avec plus de 1500 mètres de dénivelé positif ! Voilà de quoi finir en beauté cet hiver Dinaricain, au chaud de ce rituel de poêle à bois.
    Jour 047 Retour du champ de vision
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 16H09
    Ah enfin, ce n'est pas trop tôt. Plusieurs heures que j'ai l'impression derrer sur une terre désertique. Heureusement que j'ai une carte sinon je serais complètement perdu, impossible de se repérer même avec une boussole, j'aurais dû attendre une accalmie. Les nouvelles technologies nous permettent d'aller toujours plus loin mais attention à rester concentré car les ruptures de pente peuvent être fatales ! Quoiqu'il en soit, voir un bout dhorizon fait du bien. Et malgré que le refuge en bas porte le même nom que la cabane ou j'ai prévu de dormir, les deux ne sont pas l'un à côté de l'autre. J'espère surtout la trouver car de ce que j'ai lu, il n'y a pas vraiment de sentier pour y accéder.
    Jour 047 Sommet de l'imprévu
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 14H46
    Je n'y vois pas plus loin qu'au bout des mes pieds, expression voulant dire que ma vue a une portée qui se réduit à 3 mètres. Je suis quelques fois des traces, d'instinct je bifurque et puis rétablis ma trajectoire via ma carte numérique jusqu'à sans le vouloir faire un sommet, c'est en voyant le t'as de cailloux avec un bâton en son centre que j'ai compris. Je suis donc allé vérifier sur ma carte pour ne pas jouer d'indifférence au cas où cela me coûte des intempéries supplémentaires. Ce charmant monsieur se nomme Drinaca, il est tout de même à 2038 mètres. Enchanté !
    Jour 047 L'hiver me salue
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 13H37
    Je pense que c'est bien la le fin mot de l'histoire, l'hiver qui a laissé sa place au printemps, me poussant à mettre un terme à mon aventure, est venu me saluer une dernière fois avec de la grêle, histoire que le vent puisse l'utiliser pour me gifler et profiter de me bouger lui aussi avant mon levé de rideau, demain.
    Jour 047 Sommet du périple
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 12H38
    Voilà nous y sommes, 2116 mètres au sommet du Veliki Vilinac après tout de même 7 heures de marche. Ce sera donc le plus haut point de mon périple, j'aurais aimé y profiter de la vue mais on ne peut pas tout avoir tout le temps. Il faudra pour cela revenir et mettre la somme qu'il faut dans la météo pour s'octroyer le grand ciel bleu des jolis clichés.
    Jour 047 Bonne purée de pois
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 11H16
    Je n'ai eu le temps de m'arrêter qu'une dizaine de minutes pour grignoter car le vent a reprit de plus belle et étant privé de soleil, le froid se fait instantanément ressentir alors autant marcher avec le ventre qui gargouille. Je me satisferais d'une bonne purée de pois une fois la haut en espérant que cela aura le don de rassasier mon appétit.
    Jour 047 Fini le ciel bleu
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 08H01
    Mes derniers moments en montagne risquent d'être chargé d'intempéries mais comment vouloir s'en prendre à la météo alors que ça fait plus d'une dizaine de jours que le soleil anime mes journées. La qualité des photos risquent d'en patir, le blanc sur blanc, c'est jamais enchanteur à travers un objectif. Heureusement qu'au première loge, on apprécie ce ton sur ton.
    Jour 047 Saint Élie, dors encore
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 06H03
    Magnifique église avec son couvent de Sainte Élie, à l'heure qu'il est, tout le monde est encore confortablement allongé dans ses rêves, quoiqu'il y a une fenêtre qui diffuse de la lumière. En y repensant, j'aurais dû les contacter, ils avaient à coup sûr, une chambre à me proposer. J'aurais toit de même gagner une heure et un moment insolite, j'en suis sûr.
    Jour 047 4h40 C'est parti !
    MERCREDI 30 MARS 2022 à 06H02
    Finalement hier en finissant mon repas qui je pense était bien trop lourd, j'ai été pris d'une grosse fatigue, je ne tenais plus debout alors j'ai profité d'être au motel pour prendre une chambre et aller m'allongé après un brin de lessive et une bonne douche. Mais j'avais surtout pensé à cette éventualité, dormir ici pour partir aux aurores, afin de réussir à finir l'énorme étape de demain avant la nuit. Nous y voilà, je n'ai au moins, pas raté le départ.
    Jour 046 C'est décidé !
    MARDI 29 MARS 2022 à 16H29
    La décision trotte dans ma tête depuis déjà quelques jours et se renforce étape après étape, aujourd'hui encore jetais en basket a trimballer mon matos d'hiver sur le dos plutôt qu'à mes pieds, à quoi bon continuer ainsi. Mon équipement spécifique joue un rôle ostentatoire me rattachant au monde auquel j'appartiens plus qu'à sa fonction première. Il est donc temps de mettre un terme à cet hiver Dinaricain, mon périple s'arrêtera donc à Jablonica, prochaine ville à seulement deux jours de marche, celle-ci étant suffisamment structurée pour prendre un bus afin de transiter aisément sur un port d'attache me permettant de rentrer directement dans mon hexagone natal.
    Mais en attendant, à table !

    Jour 046 Demain est déjà là !
    MARDI 29 MARS 2022 à 15H49
    En perdant nos 800 mètres d'altitude pour revenir en vallée, le panorama s'ouvre en sortie de forêt sur la chaîne montagneuse de demain, elle a l'air immense de la où je me trouve mais je suis sur qu'elle saura nous faire un accueil remarquable. En tout cas si la météo reste aux beaux fixes, il n'y a pas de raison.
    Jour 046 Un dernier avant de descendre
    MARDI 29 MARS 2022 à 14H25
    Me voilà sur le Bijela Glava, donnant un point de vue majestueux sur cette journée alpine. De l'autre côté le Veliki Vran, le plus grand de la fratrie me fait de l'œil mais l'heure a déjà bien tournée depuis que je patine dans la neige, je n'ai pas voulu passer en raquettes pour perdre du temps, je pense que le temps que j'aurais gagné, je l'aurais perdu en manutention de sac. A nous la descente et les plats chaud du motel !
    Jour 046 Déplafonner l'aventure !
    MARDI 29 MARS 2022 à 13H27
    C'est chose faite ! Désormais avec le Vran, l'aventure s'est élevée au dessus des 2000 mètres, certe seulement d'une vingtaine au dessus de ce plafond mais qu'importe, c'est presque aussi haut qu'en Scandinavie, en même temps la bas, il n'y avait rien au dessus.
    La vue plonge sur la vallée glaciaire et les hauts sommets de demain.

    Jour 046 Mali Vran
    MARDI 29 MARS 2022 à 11H42
    Le premier Vran, enfin si l'on fait la randonnée dans le sens où je me trouve. Celui-ci ne dépasse pas les 2000 mais comme tout vient à qui sait attendre, on devrait s'acquitter de cette altitude grâce à la fratrie des Vran. D'ici j'ai non seulement un magnifique point de vue sur mon étape mais également sur celle de demain.
    Jour 046 Bonne bavante
    MARDI 29 MARS 2022 à 10H57
    Rien de mieux que de commencer la journée en se mettant 700 de dénivelé positif dans les jambes, histoire de se dire que le plus dur est fait et qu'il n'y a plus qu'à profiter des hauts sommets. J'aime ce genre de profil altimétrique, même si on en bave comme il se doit en plein cœur de la matinée.
    Jour 045 Adieu mon pote !
    LUNDI 28 MARS 2022 à 18H39
    Photo du jour 041, nous avions prit l'habitude au petit matin de jouer et prendre le temps pour de savoureuses caresses et il manifestait cet intérêt en faisant le fou sur le dos afin de récupérer l'attention que je mettais dans le rangement du campement.
    30 minutes ont suffit à nous séparer, hier en arrivant au motel, le temps de poser quelques questions, m'installer et commander un pancake, tu avais disparu alors que je sortais pour te donner à manger. J'ai rythmé mon après midi avec le pas de porte du commerce ou je me tenais pour voir si tu ne traînais pas dans les environs, je suis même allé sur la route, afin d'agrandir mon champ de vision. Hier soir, tu n'étais pas là non plus, mais je me suis couché plein d'espoir de te retrouver au réveil, absent aussi, tu étais. A la supérette ou j'ai pris le petit déjeuner, ce matin, personne dans mon ombre. Alors je t'ai sifflé, j'ai scandé ton nom et ainsi alterné entre l'un et l'autre en ville puis dans les champs, dans la bourgade en face et en commençant à grimper jusqu'à ce que quelques sanglots m'emportent. Je venais de comprendre que je ne te reverrais pas, je ne me suis jamais résolu à t'attacher, nous nous sommes rencontrés en être libre et nous nous quittons ainsi. Mon compagnon de route, gardien de campement, chapardeur de gamelles, copain de besogne, tes ronflements marquant la fin d'une journée bien remplie vont me manquer. Des fois, je t'entends haleter, respirer dans mes pas, je me retourne sur moi-même d'un coup sec marquant ma joie mais ce ne sont que mes pensées qui s'emportent et me joue un tour... Ce soir, le campement est bien vide, je suis pourtant coutumié de cette solitude mais alors que le jour tombe, je transpire d'esseullement. J'espère que tu t'es trouvé un nouveau compère qui te nourris mieux que moi et que tu continueras de crapahuter en montagne. De mon côté, je garderais un souvenir indélébile du duo des cimes qu'on formaient. J'espère que comme moi, tu t'es trouvé un tas d'herbe bien touffue ou tu t'es recroquevillé en boule pour dormir au chaud. Bonne nuit mon pote.

    Jour 045 Installé à Omrcanica
    LUNDI 28 MARS 2022 à 17H43
    J'ai passé la journée dans mes pensées à ressasser toutes ces incroyables attentions que j'ai reçu hier. J'avais besoin de marcher, mettre du mouvement, alors qu'à l'intérieur j'étais comme figé sur tout ces beaux moments. J'ai presque fait 30 kilomètres sans les avoir vraiment vu passés, heureusement que j'ai quand même pensé à me poser pour grignoter. Et en cette fin d'après midi, la seule âme qui vive dans ce patelin d'un calme salutaire et bien c'est moi alors que je reste persuadé qu'à la belle saison, les environs doivent grouiller de randonneurs. Il y a de nombreuses cahuttes et jolis chalets qui sont à la location d'une nuit.
    Jour 045 Blidinje National Park
    LUNDI 28 MARS 2022 à 14H15
    Nous voilà dans le parc sur le sommet du Svinjar qui annonce les épisodes hauts en couleurs, pardon en altitude des prochains jours. Nous allons enfin pour la barre des 2000 mètres d'altitude pour aller fouler les plus hauts points de notre périple avec à gauche ceux de demain et sur la droite, ceux des jours suivants. En espérant que mon matériel me serve, cette fois-ci, cela devient frustrant de porter autant pour rien.
    Jour 045 Pause à Orla kuk
    LUNDI 28 MARS 2022 à 11H22
    Premier sommet de la journée avec vue sur notre vallée ou nous avons passé des heures pleines d'émotions et cette fois-ci c'est surtout des souvenirs indélébiles que je vois lorsque que je pose mes yeux sur l'horizon qu'un agréable panorama. Au revoir Bukovica la sentimentale.
    Jour 045 Béni par les prêtres
    LUNDI 28 MARS 2022 à 07H13
    Ce matin en me réveillant dans mon confort innatendu puisque c'est quasiment en quittant le restaurant du motel que je me suis vu remettre la clé de la chambre, je trouve une enveloppe sous ma porte avec un mot touchant et un billet. Je suis sans voix, mon pèlerinage prend tout son sens, certes je ne dois pas être reluquant à regarder mais qui de nos jours depuis son confort d'occidental donnerait autant à un inconnu sous prétexte qu'il en aurait besoin. C'est aussi cela que je viens chercher ici, poser un vrai regard sur ces pays de l'ex-Yougoslavie, et comme souvent nous sommes bien de l'image qu'on pourrait se faire depuis notre "rayonnant" hexagone.
    Jour 044 Humanité !
    DIMANCHE 27 MARS 2022 à 20H20
    Le serveur qui ne parle pas un mot d'anglais me remets un mot en me disant qu'il m'offrait les pâtes pour mon dur labeur tout en me demandant d'où je venais et ce que je faisais. Auquel je répond la vérité même si après 10 jours à l'extérieur, je revais d'un peu de confort mais qu'à cela ne tienne j'irais dormir dehors après mon repas, les températures ont bien remontées. Il revient avec une bouteille d'eau, des clés et ce mot. Je suis touché, écroué d'émotions et les larmes aux yeux de cette entraide entres congénères. Tellement rare de vivre une telle main tendue. Et c'est ici, au fin fond de la Bosnie où le pancake est à 1 euro qu'on vit ce genre de moment inoubliable. J'en ai déjà vécu des intenses comme celui-ci mais je les compte encore sur les doigts d'une main.
    Jour 044 Contentons nous
    DIMANCHE 27 MARS 2022 à 20H14
    Voir le bon côté des choses, je suis au chaud même s'il ne fait plus grand froid dehors, je peux charger mes batteries et manger quelque chose qui diffère de mon strict régime. Qui plus est, j'ai pu profiter de mon temps libre pour programmer la suite, de quoi nous plaignons nous, ce n'est pas comme s'il pleuvait des cordes dehors pour dormir en tente.
    Jour 044 Motel en rénovation
    DIMANCHE 27 MARS 2022 à 15H28
    C'est bien beau d'arriver tôt sur place pour profiter d'un semblant de motel qui est, roulement de tambour, vous l'avez lu dans le titre, en rénovation. Seul le restaurant est ouvert. J'en profite quand même pour avoir un bout de Wi-Fi et charger les batteries. Il faut que je me trouve une chambre mais il n'y a pas grand chose ici, tant pis, se sera la tente dans le pire des cas...
    Jour 044 Paysage, tu m'ennuis
    DIMANCHE 27 MARS 2022 à 13H08
    Rien à voir ni à faire à part marcher sur ma longue piste qui est d'un ennui à mourir alors je presse le pas pour vite arriver à Bukovic, histoire de profiter du motel qu'il y a la bas ! Tony tire la langue avec cette chaleur, on s'arrête des qu'on trouve un tas de neige pour qu'il se couche dessus quelques minutes, histoire de descendre en température.
    Jour 044 Longue journée
    DIMANCHE 27 MARS 2022 à 09H45
    Voilà la piste qui est sensée me tenir en haleine toute la journée mais je sais déjà qu'elle n'y arrivera pas... J'aurais bien sauté sur un vélo pour la parcourir avec aisance et profiter du paysage autant qu'en marchant mais je n'ai pas pensé à emmener ça avec moi. Dommage !
    Jour 043 Pas si mal
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 16H59
    Royal même ! Je suis à côté d'une petite source qui me permettra d'avoir de l'eau pour cuisiner ce soir comme au petit matin, de même pour notre toutou ! Et cerise sur le gâteau, je peux me doucher. Oui l'eau est froide mais le soleil est encore là et le vent m'a oublié, quel bonheur. Allez un peu de rangement et c'est déjà l'heure de souper.
    Jour 043 Vitrenik
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 15H37
    Et voilà le coquin du jour, bien content de n'avoir désormais plus que de la descente et de savoir que bientôt je m'arrête pour camper, je ressens l'envie de me poser. On a une vue encore plus remarquable d'ici sur le Busko que ce qu'on en avait sur le sommet d'hier, bien que les deux se font face.
    Jour 043 Objectif du jour
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 12H23
    Voilà le monsieur qui va me donner du fil à retordre, il oscille à 1695 mètres et je suis retourner à ses pieds, environ 700... Et bien je tire la langue aussi bien pour l'effort à fournir que par rapport à la chaleur de plomb sous laquelle nous sommes. Tony fait aussi des arrêts parqué dans la neige. 
    Jour 043 Au revoir Podhum
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 11H39
    Aussitôt fait, aussitôt sur les chemins. Je reste quand même sur ma faim, j'aurais bien fait panse pleine dans un restaurant mais je n'en ai pas vu d'ouvert et puis il est encore tot. Tant pis, voyons le bon côté des choses, j'ai minimiser mon temps en ville, j'en aurais plus en montagne.
    Jour 043 Arrêt minute
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 11H24
    Progradenica n'avait pas de supermarché mais Podhum, aussi sur ma route, en a un. L'occasion de faire le plein de produit frais, nourrir le toutou qui s'est introduit chez la voisine pour manger dans la gamelle et garnir rapidement mon sac, demain soir, je serais encore en ville. Étrange expérience sociale que de faire son sac devant le pas de porte de la supérette, les gens me regardent avec dédain, il y a même un qui m'offre une boisson et une pâtée pour le chien. Les codes de la société nous poussent souvent à juger trop vite, je ne suis qu'un randonneur qui se réapprovisionne.
    Jour 043 Hygiène !
    SAMEDI 26 MARS 2022 à 08H31
    Enfin un fil d'eau, l'occasion est trop belle pour ne pas lui rendre hommage et il faut dire que j'en ai drôlement besoin ! J'ai les pieds dans un état pas possible mais ce n'est pas simple, la plupart des cours d'eau sont sous terre du à la roche principalement calcaire et le reste est planqué sous le manteau blanc. Hors de question non plus de faire fondre la neige, mon gaz y passerait et la casserole pleine de neige que je pose sur le poêle me sert déjà pour les mains et la vaisselle.
    Jour 042 Dernier moment
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 17H36
    Et oui avec le refuge de Pesino Vrelo, ma traversée du Dinara prend fin, magnifiquement, avec cette course de crêtes en guise d'apothéose. Plus d'une semaine d'autonomie en montagne et il est temps d'aller faire deux courses meme trois, je suis complètement à sec et c'est en partie à cause de mon ami poilu qui s'est rajouté à l'aventure en sortant de la ville. Qu'importe, je vais profiter de ce moment en refuge en solitaire sans personne pour gâcher ma nuit ! J'ai des heures de sommeil à rattraper, mon voisin Bosniaque d'hier à quand même scié du bois toute la nuit et comme si le sens figuré n'était pas suffisant, il en a rajouter une couche avec le sens propre, à 4h30 du matin sans doute parce que le froid était en train de le figer. En même temps venir en montagne sans duvet et avec seulement un tee-shirt et un blouson de ville, il fallait s'y attendre. Je me souviens de la tête de viking qu'il m'a fait quand j'ai évoqué la question du dormir sans duvet et de cette main envoyée vers le bas certifiant qu'il n'en aurait pas besoin. Celui-ci se souviendra de sa nuit en cabane.
    Jour 042 Point haut
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 15H03
    Allez on arrête ici avec le Kanj, de ces 1852 mètres, c'est le grand patron des lieux et il nous ouvre la vue sur le Busko jezero, un immense lac qui s'approprie quasiment à lui seul le paysage ! Se profile également clairement l'étape de demain et surtout l'endroit où je vais pouvoir faire quelques courses et cette idée aligne un nombre incalculable de produits en tout genre qui ravive aussitôt mon estomac ! Je m'empresse de poursuivre mon chemin toujours sur les crêtes mais cette fois-ci afin de perdre en altitude et de clôturer cette agréable journée d'équilibriste. 
    Jour 042 Kamenisca !
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 13H39
    Celui-ci porte le nom de la chaîne de montagne qui clôture élégamment le Dinara. Il est tout juste au dessus des 1800 mètres et bien que la vue sur la vallée ne soit pas très appétissante, le panorama sur le prochain sommet quant à lui, nous abreuve d'envie de continuer.
    Jour 042 Encore Encore !
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 10H29
    Bliznicki brig, celui-ci n'était pas prévu mais plutôt que de descendre de mon épopée aérienne pour rejoindre le sentier en contrebas, je préfère rester sur les crêtes ou la vue est toujours ouverte, qu'importe d'où on donne du regard. Et puis cela fait 48 heures que nous n'avons pas fait de sommets, une session rattrapage est de mise !
    Jour 042 Un autre !
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 09H56
    Juste à côté, le Garjata qui est à peine plus haut de 3 mètres mais peu importe, il est sur ma route, alors on le mets tout de suite sur l'addition du jour. Toujours en toile de fond les plus hauts sommets du coin qui nous verrons dans l'après midi.
    Jour 042 Burnjaca
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 09H33
    Premier sommet de la journée et il va y en avoir à ne plus savoir les nommer (déjà qu'on a du mal). On profite d'être sur une étape à crêtes pour rester en hauteur et se faire toute la chaîne. On commence avec celui-ci qui est à 1770 mètres.
    Jour 042 Terres Croates
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 08H35
    Je n'ai pas recommencé à m'amuser de la frontière, promis, je suis simplement sur des hautes montagnes Bosniaques qui me laissent champs ouverts sur sa voisine de contrée. L'occasion de jeter un dernier regard toute la journée nostalgique de ce mois passé en République Hrvatska !
    Jour 042 Quinze minutes plus tard !
    VENDREDI 25 MARS 2022 à 08H11
    A peine et déjà un beau sommet qui fait son apparition, on a déjà envie d'aller le fouler mais l'itinéraire est bien pensé, on va tout d'abord aller chercher les crêtes de l'autre côté pour maximiser la vue sur celui-ci. Il ne faut pas être impatient surtout que nous ne marchons depuis qu'une quinzaine de minutes.
    Jour 041 Sur les rotules
    JEUDI 24 MARS 2022 à 16H41
    Ah enfin ! 16h30 passé de quelques minutes et nous sommes à destination, Edo Retelj pour être précis. Une jolie cabane tout en longueur sur deux niveaux à l'abri d'un sous bois. Mais en voulant ouvrir la porte, j'entends même si je ne comprends un piètre mot de patienter. Keiratje Pricu (ne comptez pas sur moi pour le prononcer correctement), m'ouvre la porte et m'invite à m'installer. Premier Serbe que je croise, il vient du village d'en contrebas et à une allure bedonnante avec son ventre bien rond. Des saucisses bien industrielles jugulent de graisses dans une poêle remplie d'huile. Avec ça quoi de mieux que de la mayo, du pain et du vin blanc qui au vu de certains relans d'après gorgée doit d'être de maigre vinification. Des fois il sombre sur son banc et refait surface pour finir son verre ou s'en resservir un. La nuit s'annonce chargée en ronflements, cela me changera de ceux de Tony.
    Jour 041 Ou n'en ai-je !?
    JEUDI 24 MARS 2022 à 14H38
    Comment que j'en suis là ? Et bien oui, nous sommes l'encadré rouge et si je distingue parfaitement que plus de la moitié est fait, c'est bien qu'il m'en reste moins devant que derrière. Si j'étais en plein polémique, je serais certainement en plein milieu de l'itinéraire. Faire le point la dessus me ravive le moral que j'avoue avec la faim qui ne cesse de me relancer, c'était terni. Marcher, marcher, il n'y a que ça qui me fait oublier que je me mettrais bien quelque chose que je n'ai pas dans la besace, sur le ventre.
    Jour 041 C'est pour nous ?
    JEUDI 24 MARS 2022 à 13H42
    A l'horizon et ceux depuis la veille, j'aperçois un complexe de montagnes que je reluque en me demandant bien si l'itinéraire compte m'y emmener et je crois que mon voeu va s'exauser, nous en prenons en tout cas la direction ! Peut être que notre refuge de ce soir traîne dans les parages.
    Jour 041 Grotte de calcaire
    JEUDI 24 MARS 2022 à 11H09
    Il fait grand beau depuis ce matin au point que j'ai retroussé les manches, on avait du pain sur la planche, mais surtout il fait chaud. Je transpire, je n'ai plus d'eau alors je croise les doigts pour ce que j'ai marqué sur la carte, une grotte avec une source. Allez c'est parti, frontale sur la tête, on s'enfonce dans une grande cavité naturelle jusqu'à être complètement dans le noir et n'entendre que sa respiration sur le ploc des gouttes qui résonnent au fond d'une anti-chambre. Cinq longues minutes plus tard, nous y sommes, de quoi recharger les gourdes avec de l'eau pure source ! Délicieuse. On en tombe un litre entre Tony et moi, je décide de faire la pause ici afin d'utiliser l'eau dont j'ai besoin et recharger une nouvelle fois après m'être mis le repas sur le ventre. J'en ai profité pour explorer la grotte, ça a l'air sans fin, je me suis arrêté à un endroit où fallait ramper pour passer aisément, rien de mieux pour se remplir de sensations.
    Jour 041 See you Europe
    JEUDI 24 MARS 2022 à 10H14
    Je ne reverrais désormais la grande Union qu'à la fin de mon périple, désormais on s'enfonce en Bosnie, il est temps de savoir ce que pays à nous proposer et quel paysage veut il bien nous mettre sous la dent.
    Jour 041 Réveil aux petits rayons
    JEUDI 24 MARS 2022 à 06H41
    C'est comme aux petits oignons mais avec quelques rayons de soleil. Et cela permet d'être debout avant le réveil et d'émerger en douceur, j'adore être rythmé sur notre boule d'énergie, c'est comme si notre cycle naturel était calé dessus. Désormais, on arrête de prendre la frontière pour un terrain de jeu, on la franchi avec cette idée qu'à chaque pas on s'éloigne de l'Union. Au revoir Europe !
    Jour 040 Toujours dehors
    MERCREDI 23 MARS 2022 à 18H39
    Le premier refuge était parfait mais à seulement une grosse heure de marche, le second n'est ouvert que le week-end et la partie laissée en guise de pièce hivernale ressemble plus à squat qu'à autre chose, avec de vieux canapés et une cheminée ouverte qui a noirci les murs. Bref, passons au troisième, et bien il a l'air d'être redevenu privé puisque clôturé, un chien se débat à l'intérieur, je me dis que quelqu'un va pointer le bout de son nez et bien non alors on passe notre chemin, j'opte pour un sentier qui s'intitule comme les refuges, mais j'ai lu trop vite et surtout perdu une heure, les couleurs diffusent leurs dernières chaudes lumières, je n'ai plus d'eau alors, je fais le tour des maisons et bergeries pour dégoter une citerne, j'en trouve une mais de chantier, l'eau est sablonneuse, décidément... Une deuxième, cette fois-ci, qui récupère l'eau de pluie, elle sort couleur rouille alors je laisse couler, ça s'éclaircit enfin, cela fera l'affaire, on la fera bien bouillir. Il n'y a plus qu'à trouver un endroit plat pour camper et l'affaire est jouée pour une première en tente à 1000 mètres d'altitude.
    Jour 040 Clodo des champs
    MERCREDI 23 MARS 2022 à 13H08
    Il y a un moment que je me moque du regard des autres, encore plus dans un périple comme celui-ci. Mais j'avoue que même s'il n'y a personne, j'ai l'air d'un clodo avec ma chaise et mon caddie qui sert de porte panneau solaire. Et encore vous ne voyez pas vraiment les briques que j'ai utilisé pour me faire une table d'appoint. De toute façon c'est l'histoire d'un déjeuner. 
    Jour 040 Mines
    MERCREDI 23 MARS 2022 à 10H49
    C'est toujours étrange ces panneaux qui annoncent des mines alors que le sentier est balisé, j'ai bien compris que c'était pour inciter les marcheurs à rester sur l'itinéraire mais quand même, si c'était vraiment aussi risqué que ce qu'ils le disent, cela m'étonnerait fortement qu'on laisse des gens déambuler de leur plein gré que ce soit à pied ou en véhicule. Qui plus est, il y a de nombreuses zones de pâturages qui ne trompent pas, c'est peut être eux la brigade de déminage, le cheptel qui vient pâturer dans le coin et qui accidentellement pose une patte au mauvais endroit. Quoiqu'il en soit, cela doit aussi faire partie du folklore sans minimiser la zone de combat qui s'est tenu ici quand la Yougoslavie se déchirait, évidemment.
    Jour 040 Jolis vallons
    MERCREDI 23 MARS 2022 à 10H13
    On circule sur un agréable sentier balisé par de jolis et imposants cairns dressés d'une grande strate de calcaire avec son poinçon rouge et blanc. L'horizon est bien valloné, on aperçoit de nombreuses collines et des montagnes plus importantes en arrière plan, sans doute celles de demain.
    Jour 040 Décollage
    MERCREDI 23 MARS 2022 à 08H41
    Puma est un grand refuge avec une jolie véranda ouverte sur la vallée ou l'on y voit le Perucko, un lac tout en longueur qui prend ses aises dans le fond de vallée. Le soleil se couchant quasiment derrière les montagnes qui trônent au dessus de lui. Et à la nuit on y voit les loupiotes des quelques villages ayant fait siège en sa rive. Magnifique ! Allez hop, c'est pas tout mais on a du chemin.
    Jour 039 Et la boucle continue
    MARDI 22 MARS 2022 à 13H06
    Et maintenant qu'on court de l'autre côté, d'autres crêtes et sommets se dessinent, tous plus jolis les uns que les autres, certains galvanisés de congères audacieuses comme posées dans le vide. J'ai du mal à savoir où donner de l'œil ! On vient également de franchir la barre des 1900 mètres qu'on avait pour l'instant, que chatouiller.
    L'ensemble des points hauts sont montés autour d'une énorme aspérité donnant des allures de cirque au lieu. 

    Jour 039 Troglav
    MARDI 22 MARS 2022 à 12H52
    Magique ! Il n'y a pas d'autres mots. Cette boucle de 3-4 heures vous emmène droit au paradis. Passer de la plaine d'altitude à la haute montagne d'un coup d'un seul, c'est comme être petit et rêver du comte de fées qu'un proche vient de nous lire. Pour couronner le tout, il fait chaud et le vent s'est suffisamment calmé pour pouvoir profiter de cet instant divin.
    Jour 039 Tout près !
    MARDI 22 MARS 2022 à 12H31
    On est plus qu'à une centaine de mètres du sommet, nous sommes en Bosnie à nouveau et je vois d'ailleurs ce pays m'ouvrir les portes sur ses premiers paysages. Une grande plaine est en contrebas avec quelques villages. J'ai opté pour me chausser de baskets pour faire l'ascension et la stratégie est payante avec la chaleur des jours derniers, je peux profiter des espaces déneigés pour progresser plus et ne pas glisser tout en restant puissant sur les bâtons quand je n'ai d'autres choix qu'un tracé glacé.
    Jour 039 Prenons de la hauteur
    MARDI 22 MARS 2022 à 12H02
    Ça va être grandiose, je le sais car j'ai la capacité à ressentir ce genre de choses. Je m'oblige à m'arrêter, à m'allonger dans l'herbe,  confortablement installé sur mon sac et apprécier d'avoir le temps d'être contemplatif de ce panorama, mes pupilles m'en remercie encore !
    Jour 039 Troglav ME voila
    MARDI 22 MARS 2022 à 11H26
    En arrivant à Puma, je n'arrivais pas à me résoudre à attacher mon compagnon de route pour lui éviter cette boucle alpine et en profiter pour lui accorder du repos. Alors tel un espion Provençal (je suis sur qu'il en existe des connus), je me suis échappé par la fenêtre, le vent a dû certainement jouer en ma faveur car en prenant la poudre d'escampette, je n'ai plus personne qui s'amuse à se prendre pour mon ombre.
    Jour 039 Sommet Croate
    MARDI 22 MARS 2022 à 09H59
    Comment passer à côté de la routine de ce dernier mois consacré à de nombreux sommets Croates, c'est vrai, on pourrait s'arrêter là mais la nostalgie l'emporte toujours et me voilà sur le Torlogova Glava ! Et puis avec un nom à coucher dehors comme celui-là, je n'allais pas lui faire l'affront de le contourner.
    Jour 039 Couleur annoncée
    MARDI 22 MARS 2022 à 08H46
    Je sens que la journée va prendre quelques proportions alpines et ce n'est pas pour me déplaire bien au contraire. Maintenant le thème est donné, je n'ai plus qu'à rejoindre le refuge de Puma afin d'y laisser une bonne partie de mon matériel et m'orienter en territoire alpin.
    Jour 038 Mais ce spot !
    LUNDI 21 MARS 2022 à 17H58
    Alors oui, il y a du vent et cela fait un sacré bruit à l'intérieur mais la vue sur le lac et exposé sud-ouest relève la note de ce lieu ! Surtout qu'à l'intérieur, c'est quand même cosy avec une épicerie digne de ce nom. Dingue tout les gens laissent ou montent en refuge ! J'ai un poste avec un vieux CD de Marley, mais oui mon Bob, la liberté c'est ça.
    Jour 038 Toujours plus près
    LUNDI 21 MARS 2022 à 13H57
    Bientôt je vais pouvoir caresser mon bougre de compagnon tout en déjeunant. D'habitude il me regardait du coin de ses babines à quelques mètres de mon coin repas mais désormais, on mets de côté les distances inter-personnels même à l'heure de la pause. Rien ne va plus.
    Jour 038 Deuxième sommet
    LUNDI 21 MARS 2022 à 12H30
    Le Slime est juste à côté, il serait dommage de faire l'impasse même si avec ces bourrasques qui pourraient me faucher à tout moment, j'y ai pensé. Joli point de vue, rapide en marchant et on poursuit notre chemin. J'ai les mains comme j'étais en plein hiver alors qu'il fait grand beau, j'ai à peine le temps de les sortir une dizaine de secondes qu'il faut que je les range à nouveau. Il faut être opérationnel avec Burra et s'excuser également de la tête qu'on a.
    Jour 038 Lisanjski
    LUNDI 21 MARS 2022 à 12H03
    Premier pas Bosniaque avec un vent phénoménal, m'obligeant à marcher de biais sans avoir de répit pour profiter du paysage qui a l'air, de quelques coups d'œil d'être magnifiquement alpin ! Je déambule jusqu'au sommet, me met à l'abri derrière le refuge d'urgence qui est à moitié ouvert, étonnant !? Et reprend aussitôt ma route en sens inverse pour me sortir de ce bourbier !